Collectif Regards Croises Tony Daoulas

Big Brother is Watching You (1984)

Big Brother is Watching You (1984)

Passionné par les métiers de l’image et du son depuis mon plus jeune âge, c’est à la fin des années 90 que j’effectue un virage professionnel à 180° pour entrer par une porte dérobée dans le secteur audiovisuel.

Après avoir travaillé sur de nombreux projets pour le cinéma et la télévision, comme régisseur et opérateur vidéo, c’est une collaboration sur une série d’animation entièrement tournée avec un Canon 7D qui me rapproche de la photographie en 2010.

 

En avril 2011 je me décide enfin à m’équiper d’un boîtier numérique et, en pur autodidacte, je fais mes premiers pas dans cet univers artistique où j’ai tout à apprendre.

Les paysages marins – mes terrains de jeu et de travail jusqu’en 1998 – sont les principales sources d’inspiration de mes premières images, mais l’envie de voir évoluer l’Humain dans de nouveaux espaces, se fait grande. La photographie urbaine s’impose alors à moi comme une évidence.

The Mystic's Dream

The Mystic’s Dream

Intrigué et fasciné par les effets de la pose longue sur le décor marin, je continue à apprivoiser les techniques de la vitesse photographique dans le paysage urbain en 2012. Mes réalisations dans le métro parisien notamment sont repérées et récompensées.

 

Début 2013, je sors des couloirs du métro pour découvrir et apprendre la photo de rue que j’assimile souvent à un film de cinéma.  Mes récents travaux s’inspirent essentiellement du cinéma fantastique et d’anticipation.
La rue est une mine inépuisable d’inspirations et d’histoires photographiques. J’aime capturer ces scènes de vies et ces histoires qui se jouent sur écran géant à ciel ouvert.

Les cadrages larges volontairement choisis, accordent une très grande importance au décor. Cet acteur à part entière et le plus souvent graphique, contextualise la scène dans laquelle le personnage principal évolue. A l’imaginaire de faire le reste… Que raconte ce personnage qui devient l’espace d’un instant le héros principal de l’histoire ? L’environnement dans lequel il évolue est-il cohérent avec cette histoire ? Le scénario n’est pas écrit, « l’acteur » l’invente, l’improvise.

A moi de l’anticiper, de le comprendre, de le saisir et de raconter ma propre histoire.