Elsa West photographies

Entrée dans la photographie en 2001, j’ai commencé timidement par des essais au jetable, pour rapidement faire l’acquisition d’un appareil Canon argentique.

En 2008, après des dizaines de pellicules et quelques capitales (Amsterdam, Rome, New-York…), j’ai pris le chemin du numérique avec le Canon EOS 5D.

Difficile adaptation lorsqu’on cherche à coller de très près au rendu argentique…

Néanmoins un fil conducteur donne depuis toujours le La, c’est l’intrigue que représente pour moi l’image du reflet.

Happée par ce mystère, j’y reste fascinée et réitère sans fin les tentatives de prise.

A ces reflets s’associent toujours silhouettes errantes et vastes espaces de la géométrie urbaine.

Mon lieu de prédilection, La Défense, concentré de toutes les exigences (et puisque New-York, Tokyo ou Hong-Kong restent si loin…).

Ce travail de photographie s’inscrit en contre-point de mon activité de Psychologue, où à engranger tant de souffrances, on ressente l’impérieux besoin de se projeter dans un environnement sans homme, car ce dernier y reste toujours insaisissable.

paris photo1 urb

paris photo1 urb

fondation Lambert le profil d'une femme

fondation Lambert le profil d’une femme