Julie Franchet

Estrella Oscura

Estrella Oscura

Après des études théâtrales et cinématographiques (licence en Arts du Spectacle) mon rapport à l’image s’est voulu silencieux et figé. En Belgique, où j’ai été diplômée avec distinction en communication visuelle option photographie, j’ai appris ce qu’est la photographie sous trois aspects différents: le reportage, le studio et la recherche artistique. Alliant les techniques de l’argentique et du numérique, les matériaux photographiques ou picturaux, j’ai appris l’importance de la pertinence d’un sujet dans sa globalité et de l’image dans son unicité.

Mon regard tend à se poser vers l’invisible. J’aime être à la recherche du ressenti. Pour cela, je photographie très peu. L’image s’impose d’elle-même. Elle me surprend, ma captive. Je m’imprègne d’elle avant de la dompter, de l’enfermer. Elle se révèle, se redécouvre à chaque fois. Elle est inexorablement vibrante, intransigeante et imprévisible. Grâce à elle, je peux dire sans un mot tout en montrant l’impalpable.
Comme une ombre invisible, comme un regret de solitude, l’émotion apparaît lorsque l’on plonge dans la noirceur de notre imaginaire. C’est à cet instant précis que l’éphémère surgit telle une évidence. Dans cette seconde plus ou moins longue, le temps s’étire et devient imprécis, les couleurs disparaissent pour laisser place à une monochromie nostalgique d’une luminosité contrastée.

El otro tempo

El otro tempo