Dirigeants

Comment mettre en place un management de confiance ?

Le management par la confiance se traduit par un équilibre entre la confiance envers les membres de l’équipe et l’accompagnement. C’est une stratégie assez difficile à mettre en place, pourtant, les avantages sont bien nombreux. Comment donc faire pour instaurer le management de confiance au sein d’une entreprise ?

Voici les conseils que nous vous proposons pour mettre en place un management de confiance

Favoriser la relation et la communication entre les membres de l’équipe

La base même d’une bonne cohésion d’équipe est la relation et la communication entre ses différents membres. En effet, cela assure notamment la réalisation continue et dans l’ordre des tâches attribuées à chacun. Les liens de proximité favorisent la performance générale du groupe et cela engendre également une bonne ambiance de travail. Comment faire pour favoriser ce genre de proximité ? Voici nos quelques conseils :

  • Organiser des activités de team building : Les jeux de rôles ou encore les simulations de projets sont de bons moyens pour faire travailler l’esprit d’équipe. Les liens n’en seront que fortifiés.
  • Organiser des sorties en dehors du travail : les membres de l’équipe devraient se retrouver de temps en temps en dehors du travail pour se connaitre un peu mieux. La confiance entre eux s’installera facilement de cette manière.
  • Impliquer tous les membres : tout le monde doit être en relation, sinon la cohésion ne sera pas totale.
  • Les encouragements et la reconnaissance : les membres de l’équipe seront d’autant plus motivés lorsqu’ils sont placés et gratifiés à leur juste valeur.

L’autonomie est la base de ce management

Vous devez notamment bannir la micro-gestion. Le management de confiance commence tout d’abord par l’autonomie entière de votre équipe. Vous n’avez pas à vous immiscer dans leur travail, elle peut le faire seule en suivant les instructions que vous avez données au préalable. Le départage des tâches doit également se faire entre eux, sans votre intervention.

Chacun pourra ainsi prendre une mission conforme à ses compétences et ses limites. Il sera ainsi plus facile de gérer la réalisation des projets de manière à ce que la productivité soit à son apogée.

Les projets difficiles à la hauteur de leurs compétences et les feedbacks en guise de suivi

Les projets difficiles ne feront que renforcer l’esprit d’équipe entre les membres, mais aussi la communication. Un projet facile n’incitera pas une grande implication de leur part, mais un projet difficile suscitera leur intérêt et les motivera à s’impliquer un peu plus dans leur tâche. Les mérites et les reconnaissances seront ensuite les primes qu’ils vont recevoir à l’atteinte de l’objectif. Veillez tout de même à adapter le projet en fonction des compétences générales de l’équipe, pas un projet irréalisable.

Même si vous donnez une entière autonomie à votre équipe, il est important de leur donner et de recevoir des feedbacks. C’est notamment dans la partie de l’accompagnement. Les feedbacks vont vous permettre de suivre l’évolution du projet et de voir si l’atteinte des objectifs est faisable ou non pour le délai donné. Vous pourrez ensuite les corriger si besoin.