Entreprises

Qu’est-ce qu’une entreprise humaniste ?

Quand on occupe un poste à responsabilité en entreprise, on a tendance à ne penser qu’à la productivité, ce qui pousse souvent à exercer une pression sur l’équipe que l’on dirige. Pourtant, on peut également parvenir à l’objectif que l’on s’est fixé en laissant agir l’humain qui est en soi, comme le préconise Prem Rawat.

À l’époque où nous vivons, les entreprises humanistes jouissent des bienfaits d’avoir des travailleurs épanouis, motivés et heureux. Faisons un focus à ce sujet.

Vous pouvez en savoir plus sur Prem Rawat en visitant ce site : www.premrawat.com/fr

Entreprise humaniste : définition

Le respect des êtres humains et de l’environnement, principe très cher à Prem Rawat, se trouve actuellement en tête de liste des valeurs prioritaires à un nombre de plus en plus important d’entreprises. Il constitue ainsi la base de ce que l’on appelle entrepreneuriat humaniste.

L’entreprise qui adopte ce concept accorde de l’importance au fait d’avoir des relations saines, honnêtes et apaisées avec leurs clients et leurs fournisseurs et au bien-être des salariés. Chez l’entreprise humaniste donc, le bien commun se substitue au profit en tant qu’objet essentiel, mais ne compromet en rien l’atteinte des objectifs financiers que l’on s’est fixés.

Entreprise humaniste : pourquoi ce modèle compte-t-il de plus en plus d’adeptes ?

Le gain en popularité de l’entrepreneuriat humaniste peut être expliqué, en premier lieu, par une prise de conscience collective de l’inefficacité ou, du moins, des impacts négatifs sur l’humain du mode de management traditionnel. Rappelons que ce modèle a vu son taux d’adoption augmenter d’une manière exponentielle en France suite à des séries de décès liées à des managements trop forts chez Orange et Renault.

En second lieu, ce gain en popularité est lié aussi à un besoin de s’adapter aux contraintes d’une réalité, des dispositifs législatifs ayant été créés pour contraindre les entreprises à adopter un modèle plus responsable vis-à-vis de l’homme et de son environnement.

Entreprise humaniste : le fond vaut plus que la forme

Quand on parle d’entreprise humaniste, on a souvent tendance à penser à l’existence d’une salle de jeux, d’une cafétéria généreuse, d’une pièce pour la méditation ou de distributeur automatique de boissons gratuites. De telles initiatives ne constituent qu’une partie de ce qu’est une entreprise humaniste.

Elles représentent seulement la forme du concept et ne peuvent pas ainsi suffire pour éviter la souffrance au travail. Il faut y ajouter le fond pour obtenir les résultats escomptés, en témoignant le respect et la confiance aux employés, en valorisant leur travail et leurs compétences, mais également en se montrant emphatiques, bienveillants et coopératifs à leur égard.

Entreprise humaniste : en quoi est-elle bénéfique ?

La productivité ne devra pas être le premier objectif de l’adoption d’un modèle de management basé sur la bienveillance, l’empathie et la valorisation de ce que font les salariés. Si c’est le cas, ces derniers pourront le remarquer rapidement et s’estimeront être manipulés, ce qui générera plus de résistances de leur part.

Par contre, si la finalité est la recherche de bien-être relationnel et matériel, les dirigeants obtiendront plus d’engagement et de mobilisation de leur part et la productivité en sera indirectement boostée.